Alexandre Bergamini – Cargo Mélancolie (extrait) [2008]

de-stael-nicolas-bateaux-2105401Des brumes de chaleur. Une terre pourpre au seuil d’un continent. L’odeur de soufre, la douleur et le mirage annonciateur des humains à venir. Sur nos terres, des brasiers s’allumeront. A l’origine de tout. Les fils du soleil se collent aux soutes des avions de tourisme, nous les retrouvons survivants à l’arrivée. Leur survie comme une foudroyante réponse à notre mépris, à notre indifférence, à notre rejet. Une réponse, non une victoire. Qu’ils sèment leurs semences de résistants. Nous aurons beau anéantir leur courage, il renaîtra de leurs cendres. Les larmes ont pétri l’argile des hommes

©Livre : Alexandre Bergamini – Cargo Mélancolie [Zulma // 2008]
©Peinture : Nicolas de Staël 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s