Parfois, j’écris un peu… (2) : Les matinales d’un vendredi

12295305_10207453319198605_2697905621426725787_n

Voilà on y est. Fin de semaine où l’on gratte les dernières heures de boulot. Face à mon bureau, je tapote le clavier de mon portable, et les mots défilent sur l’écran. J’écrirai bien une nouvelle, un poème ou une prose…je ne sais pas…presqu’écrire n’importe quoi, pour remplir le blanc de la feuille et composer une partition de notes plastiques. Très peu de collègues en ce vendredi et les conversations sont légères, quasi silencieuses…la symphonie des sons matinaux prend le dessus… la cafetière dégageant sont doux arôme répond à la tasse impatiente qui se pose sur le bureau, le chauffage d’appoint chante comme pour couvrir le son des voitures en contrebas qui défilent dans un froid glacial et la page du journal effrite l’air sur la douce cadence d’une respiration embrumée de sommeil…Il fait bon vivre au bureau un vendredi matin, on y entasse tous les matins des jours précédents et on savoure l’instant. 

©Texte et image : Joaquim Cauqueraumont

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s