André Balthazar – Les petits pavés (Extraits)

Benjamin Monti Daily Bul

« La lune dort sur mes deux oreilles »

« Je t’abandonnerai, au grès des vagues, sur une île surpeuplée. »

« D’un point à un autre, il y a pas mal de sous-entendus. »

« L’araignée d’eau douce épluche son reflet. »

« A regarder la vérité en face, Monsieur fut atteint d’un très léger strabisme. »

« L’enfant baigne avec sa mère dans les phantasmes du sourire. »

« Trouver son cheveu dans sa soupe. »

« La pudeur s’entrouvre en fermant les yeux. »

« Le chameau a bon dos. »

« Tomber dans l’oreille d’un sourd. »

‘J’ai toujours rêve des bas-fonds d’une reine. »

« Et si le serpent avait croqué la pomme? »

« Le plus souvent, le moment succombe à l’instant. »

« Jamais un grain de sable n’abolira le désert. »

« Le ventre s’attendrit devant la baïonnette. »

« Consacrer sa vie à mesurer l’ombre d’une hésitation. »

« En arriver à oublier le soldat inconnu. »

« On a beau fermer l’œil, la peau palpite. »

« Zarathoustra se flattait d’avoir connu Nietzsche tout petit. »

©Livre : André Balthazar – Les petits pavés [Le Daily-Bul // 2015]
©Image : Benjamin Monti
net: http://benjaminmonti.blogspot.be/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s