Louis Calaferte – Paraphe (Extraits) [1974]

35_warweb

« Tout ce que je dis n’a aucune importance, comme tout ce que je ne dis pas. »

« Il lisait les gens par-dessus son journal. »

« Si vous ne vous sentez pas libres, cassez tout! »

« Hâtez vos agonies, on ferme! »

« Il n’y a pas de belles têtes de bourgeois. Ce sont toujours de sales gueules. »

« Le temps passe en décolorant. »

« Il est indispensable de s’accueillir quelquefois soit-même avec sympathie »

« Je sais que ça vous est insupportable, mais je n’y peux rien, je ne suis pas comme vous. »

« Il faut bien se survivre… »

« Il faut me juger en édition intégrale »

« Je vais vous dire comment il faut vivre : dans L’INSURRECTION MAJUSCULE. »

« Un mensonge derrière chaque vitre. La ville s’engrosse. »

« Il faut compter avec moi, parce que je compte sans vous. »

« Il y a beaucoup de terrains impraticables dans ma mémoire. »

« Ils lui ont coupé la tête qu’il avait de plus qu’eux. »

« Je me marmonne toujours un peu. »

« Les armes à double léchant. »

« Nous entrions timidement dans les orages de la gloire »

« Il faut compter aussi avec les heures de rêveries, d’inconscience, d’oubli, de distration, de bêtise, de jacasserie, de plaisir.
L’un dans l’autre, ça passe vite »

« Il faut que je vous dise:
J’en ai gros
gros
gros
j’en ai gros comme ça sur le cœur. »

« Je ne veux pas qu’on
un point, c’est tout »

« On passerait des heures à songer à la mécanique de l’œil. »

« Les rues sont pleines de gens qui ont réellement de très sales gueules. »

« C’était une femme qui avait des dizaines de bienfaits à se reprocher. »

« Une sibylle est léchée sous son sein qui larmoie dans la cohue pendant que je prie.
Un indocile biffe son bien qu’il doit à la Russe pendant que je ris. »

« J’ai horreur qu’on touche à ce qui m’appartient. Je ne touche qu’à ce qui appartient aux autres. »

« MES IMAGES SONT DES HOMICIDES. »

« Ça manque d’imprévu. On sait comment ça finit pour tout le monde. »

« J’agis par abréviation. »

©Livre : Louis Calaferte – Paraphe [Denoël // 1974]
©Image : Pierre Bolide
net: http://www.pierrebolide.fr/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s