Carlos Edmundo de Ory – Aérolithes (Extraits) [1962]

illustrations-by-emiliano-ponzi

« Si je pleure, c’est parce que j’ai des larmes »

« Le sang engendre des fantômes. »

« L’inglorieuse fin de la vie. »

« Sois poète un instant et homme tous les jours. »

« La phonétique ne s’apprend pas dans les livres, mais dans le bruit du monde sur ton cœur. »

« L’imagination, cette éponge de  l’infini. »

« Hostilité de rondeurs et de couleurs entre l’orange et la tomate. »

« Se souvenir  d’un plaisir est un plaisir nouveau qui ne laisse pas de traces »

« Je suis le crieur du Silence. »

« Par mes mains pleines de curiosité je touche l’insecte de l’inconnu. »

« Lorsque tu dors, souviens-toi de te réveiller. »

« Je suis fatigué de demain. »

« Pourquoi plus d’obscurité si la nuit nous donne déjà tout ce dont nous avons besoin? »

« Le sel: menstruation universelle extraite de l’Eau. »

« Oh, Musique! Langue de la douleur de Dionysos. »

« De quoi sont faites les cathédrales gothiques sinon d’intransigeances mystiques? »

« Je demandais à un enfant de 3 ans :
– Qui sont les hommes? Et il me répondit :
– Le mal.
– Et les femmes :
– Un chapeau »

« L’oreiller est la flûte du sommeil. »

« J’aimerai de Dieu, pour l’adorer, qu’il sache exactement et sans les compter combien de cheveux j’ai sur la tête. »

« Tu ne dis rien : tu parles. »

« Un héros est la misère la plus épouvantable. »

« Les jeunes filles! Attends un peu. ne les habilles pas avec tes robes. »

« Si tu aimes être appelé poète dès ta jeunesse, veille à vivre peu. Toute une longue vie pour un petit sobriquet est ridicule. »

« Ne souffre pas pour la poésie. Qu’elle te supporte. Ne la conçois pas. Qu’elle te conçoive. Les larmes ont besoin de l’homme. Et le vin. Et l’eau. Le contraire produit des rhétoriciens des ivrognes, des assoiffés. »

« Si tu veux donner un style à ton oeuvre, donne une cohérence à tes sentiments, non à tes phrases. »

© Extraits tirés de « Aérolithes » de Carlos Edmundo de Ory publié dans le numéro XIV de la revue Réalités Secrètes en 1962 [Rougerie]
©Image : Emiliano Ponzi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s