Philippe Dumaine – Inscriptions / Poèmes Aphoristiques (Extraits) [1965]

P1130504

Plus brèves qu’éphémères,
inscriptions sur le sable
qu’efface
le flot qui monte.

S’il reste des clés en surnombre,
c’est qu’il faut inventer
des serrures nouvelles.

Usines! temples d’aujourd’hui,
dont les encens puants
brûlent pour des Dieux dérisoires.

Au -delà de toute apparence
le savant ne peut concevoir
qu’un ciel abstrait d’analogies,
où s’évanouit la matière.

Pourtant,
je ne peux bien connaître
ta forme moulée dans mon cœur,
qu’au vide laissé par l’absence.

Les volets à demi fermés
coupent la main d’une inconnue
sur son dernier adieu.

Pourquoi? tentes-tu, bouche à bouche,
de ranimer un coeur
qui ne bat plus.

Que tu aies tamisé
tant de pensée de sable
au long des jours,
réjouis-toi si le tamis
a retenu quelques pépites.

Le monde, cette immense horloge,
malgré son bruyant mécanisme,
ou surprend quelquefois
un peu d’éternité
et de silence.

Accablé par la solitude
ou comblé par l’amour,
toujours atendre
que l’inconnu frappe à la porte.

Les regrets sur ton âme,
comme ton ombre sur le sol;
pour ne plus les apercevoir,
marche à l’encontre du soleil.

Que le lasso de tes interrogations
ne te ramène pas des prises étranglées.

Par politesse
ou pudeur, se cacher
sous les fourrés de son sourire.

Palimpseste vingt fois gratté,
vingt fois récrit,
tu n’as plus d’épaisseur.

Sucer, mâcher, lécher,
bouche toujours active
quand l’âge vient.

Combien peu ont assez de rêves
pour pouvoir soulever
le suaire du temps.

Les roucoulements des colombes,
nichées dans les cyprès,
adoucissent d’amour
le silence des tombes.

©Livre : Philippe Dumaine – Inscriptions / Poèmes aphoristiques [Yves Filhol // 1965]
©Photo : Joaquim Cauqueraumont
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s