Jacques Izoard – Mots maudits sans mot dire ou dictons qui prennent eau de toutes parts

27_Maudits_mots_ dits meunier

« Nuage n’est que nuage si le ciel bat de l’aile. »

« Lapereau sous la paume. L’enfance y palpite. »

« La suie est la sœur. Le sable est le frère. »

Touche la petite haleine qu’un miroir ternit. »

« Le poing ne serre que le poing. »

« N’incendie pas le feu que tu boutes au délire. »

« Afin que tu puisses dénuder les mots, chaque parole a son petit pourpoint. »

« On ne noie pas le sang dans la rivière. »

« Si tu perds l’ouïe, l’aveugle t’aimera. »

« Nul ne dit mot: les lèvres n’ont pas de lèvres. »

« – A herbe que veux-tu? Murmure la faux rouillée. »

« L’eau n’assouvit que sa propre soif. »

« Cache le papier que le venin trahit. »

« J’ignore mais j’amadoue la langue ourdoue. »

« A voler la voix des autres, nous perdons notre ombre. »

« Pour un peu de salive, nous dépeçons autrui, nous oublions la vie. »

©Livre : Jacques Izoard – Corps, maisons, tumultes (Reproduit dans l’anthologie « Jacques Izoard – J’apprenais à écrire, à être » // Espace Nord //2016]
©Image : Béatrice Meunier [Maudits mots dits 2014]
 net : Béatrice Meunier-Déry
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s