Claude Pujade-Renaud – Expression corporelle // Langage du silence (Extraits)

rosasbyjeanluctanghe

OBJET

Chacun sa chaise. Une chaise banale, à barreaux.
Première séquence. On peut faire tout ce qu’on veut, sauf s’asseoir. Trouver une relation non utilitaire. Sentir les points de contact, les différentes tensions du corps suivant qu’il s’appuie, agrippe, se noue avec l’objet, s’en détache.
La chaise passe de la station droite à la station couchée. Après une phase exploratoire, chacun s’imbrique, s’enroule autour des barreaux,s’absorbe à faire méticuleusement l’amour avec sa chaise.
Seconde séquence. Sans la chaise. Reprendre les différentes attitudes par lesquelles le corps est passé lors de la première phase. Retrouver moins la forme exacte que les sensations: contact du dos, étirement d’un bras, tension d’une cuisse, appui de la tête. Éveiller une mémoire corporelle immédiate. Apparaît une succession de structures insolites. Le corps poursuit, plus qu’il ne le recrée, l’objet perdu. Il ne s’agit pas, à la différence du mime, de suggérer une réalité absente. Simplement de permettre au corps de s’inventer dans des formes nouvelles, sans visée esthétique ou fonctionnelle.
C. dit : « On pourrait faire la même chose, en remplaçant la chaise par une personne ». Le groupe se récuse, allègue que personne ne veut être transformé en objet.
Peut-être ne veut-on pas être objet sexuel pour l’autre?

MAGMA

Une proposition: quelques participants s’amalgament au sol en un groupe compact. La suite est libre.
Grouillement. Gloussements. Silence. La bête s’immobilise. Frémit. Se fond. L’amibe respire doucement. Gonfle. Lente érection. L’amibe se hisse. Se tasse. Paliers. Hésitations. A l’approche de la verticale, oscillation flottante. Amorce de dislocation. Un pseudopode tâte l’espace, se rétracte. Tissu prêt à craquer. Crissement de la déchirure. Tension suspendue vers l’éclatement. L’amibe ne respire plus. Brusque écroulement. Corps répandus. Soubresauts.
L’amibe rassemble ses morceaux. Retour au magma.

©Livre : Claude Pujade-Renaud – Expression corporelle // Langage du silence [Les éditions ESF // 1976]
©Photographie : Jean-Luc Tanghe [« rosas danst rosas » d’Anne Teresa De Keersmaeker’s]
Publicités