Les murs sont des bouts de nappe de papier (6)

Publicités

Les murs sont des bouts de nappe de papier (5) : A tous les vivants que nous fûmes

mur sainte catherine.JPG(Photo prise sur la Place Sainte-Catherine [Bruxelles] le 06/07/2016)

Le rire a laissé place aux larmes
A travers un interstice
complice du lierre parfois
s’immisce
Et lorsque vient le printemps
souvent, c’est une fleur des champs
qui nous dévoile féline,
Mutine, comme on l’est à vingt ans
Un petit bout de racine
coquine, qui fait mal en dedans

Un petit affront posthume
A tous les vivants que nous fûmes
A ces humains dont vous fîtes
Si vite : Un habit de granit

Quand la mort désoccupée
D’avoir fini ses champs de blé
faucha pour se divertir,
Nos vies à nous en faire mourir

Au fond de leurs
maisons closes
Reposent sous effanures
des roses
Dans leur plus simple appareil
Des fleurs qui cherchaient le soleil