Roman de gare (1) Georges Pierquin – Les anti-gangs 9.Le plus salaud des trois (Extrait) [1979]

p1090037

Il n’avait pas fini de se rasseoir, pour reprendre les cartes, que c’était au tour de son client de débarquer, d’une Simca-Horizon qui datait pas d’avant guerre…Et qui n’était pas finie de payer, à ce qu’on disait!

Bastos tendit les brêmes à son voisin de gauche:

– Tu coupes?
– Ti cop, ti cop pas, tojor ti crèv! Lire la suite

Publicités