Henri Nouveau – Pensées et Aphorismes (Extraits) [1970]

Marie Josée Roy_paintings _ sculptures _ artodyssey (19)

« Penser, ce n’est pas réfléchir mais devancer. »

« Remarque : au cinquième étage, sur un piano désaccordé, quelqu’un joue du Chopin. C’est atroce. Se pourrait-il que mes nerfs fussent semblablement mal accordés, et que la vie, en jouant sur eux, produisît une aussi atroce musique? »

« – O vie, laisse-moi! Je te bénis quand même! » Lire la suite

Publicités

Jean-Luc Coudray – Pensées à déplier (Extraits) [2010]

larger

« En inventant l’écriture,
L’homme a inventé les analphabètes. »

« Les parents nous apprennent
souvent à nous débrouiller
dans la vie mais jamais
dans nos rêves. »

Lire la suite

Robert Desnos – Rrose Sélavy (Extraits)[1922 – 1923]

anthony-pack-02

1. Dans un temple en stuc de pomme le pasteur distillait le suc des psaumes.

5. Je vous aime, ô beaux hommes vêtus d’opossum.

20. Pourquoi votre incarnat est-il si terne, petite fille, dans cet internat où votre oeil se cerna?

Lire la suite

Jean-Philippe Querton : Squelettes au haras (Extraits) [2014]

12778843_10201513716760341_658058680404274342_o.jpg« Le plus efficace des régimes,
C’est le Ducan de concentration. »

« Si j’avais été agriculteur,
J’aurais cultivé des champs
De sémantiques. »

« Procrastinateurs , procrastinatrices
Du monde entier, unissons-nous !
Eventuellement, ça peut attendre
Demain, si vous préférez. »

« Marre d’essuyer des échecs ?
Laissez-les sécher »

« – Et ta sœur,
balança-t-il au fils unique
– Elle nique ta mère
rétorqua-t-il à l’orphelin »

« Si la mort ne me fait pas peur,
c’est parce qu’en permanence,
je me fous de sa gueule ! »

« Coaching !

La tête penchée, la langue
coincée entre les dents,
ils rédigent un texte sur
les projets qui les motivent.
Comme si leur vie en dépendait,
ils ouvrent le champ des possibles,
ils couchent leurs rêves et leurs
ambitions sur le papier…
et s’engouffrent dans la terrible
norme. »

« Et chaque fois que je me plais
en leur compagnie, me revient
cette phrase de Louis Scutenaire :
Le chômage est déplaisant parce
qu’il n’est pas tout à fait généralisé. »

©Livre : Jean-Philippe Querton – Squelettes au haras / Aphorismes, potacheries, balivernes et histoires brèves [Cactus Inébranlable Editions // 2014]
©Collage : Laetitia Hainaut « A fleur de peau »
net :
http://jeanphilippequerton.e-monsite.com/ 
http://cactusinebranlableeditions.e-monsite.com/
 https://www.facebook.com/laetitia.hainaut

 

André Stas – Les belles prémisses (Pastiche René Magritte)

SDC11083.jpg« Je voudrais me rendre aux Indes avec Loulou pour qu’il voie des femmes enragées et des vaches savantes. »

« Avant de vous faire votre portrait, je me mangerais bien une étrange de jambon… »

« Georgette m’emmerde. Elle pête quand je suis en train de penser à la peinture. »

« Delvaux en est un. »

« Je n’arrive jamais à finir mon melon. »

« On dit que j’ai fait au Roi Baudouin une pipe. Ceci n’est pas. »

©Livre : Espace Nord #200 COPIES/COLLEES – Anthologie de parodies et de pastiches [Editions Labor // 2004]

Cioran – Ecartèlement (extraits)

P1280468 » Dans les heures de veille, chaque instant est si plein et si vacant, qu’il se pose en rival du Temps. »

« Les seuls instants qui mériteraient de survivre à l’écroulement de notre mémoire sont ceux où nous ne pouvions nous pardonner de n’être pas le Premier ou le Dernier. »

« Le pire, ce n’est pas le cafard ni le désespoir mais leur rencontre, leur collision. Etre broyé entre les deux! »

« Durant toute la matinée je n’ai fait que répéter : – L’homme est un abîme, l’homme est un abîme.
Il m’a été hélas! Impossible de trouver mieux. »

« Malheur au livre qu’on peut lire sans s’interroger tout le temps sur l’auteur! »

« Ma mission est de tuer le temps et la sienne de me tuer à son tour. On est tout à fait à l’aise entre assassins »

« Ne plus concevoir que des choses sur lesquelles on se plairait à ruminer dans un tombeau »

« On ne peut être content de soi que lorsqu’on se rappelle ces instants où, selon un mot japonais, on a perçu le ah! des choses. »

©Livre : Cioran – Œuvres [Quarto Gallimard // 1995]
©photo : Edouard Boubat