Les livres de la liste -ACHATS- chez « Des mots en passage »

cactus in

Docteur Lichic – Anecdoctes
Jean-Philippe Querton – Minute d’insolence
Raoul Vaneigem – Pourquoi je ne vote pas et autres inédits

Lire la suite

Publicités

Interview (5) Alèssi dell’Umbria (Extraits)

arton942-29de3
(Alèssi dell’Umbria interviewé par Serge Quadruppani, à propos de son dernier livre « Tarantella ! Possession et dépossession dans l’ex-royaume de Naples »)

Quand on écoute les interprètes du répertoire traditionnel, on devine derrière chacune de leurs prestations la présence de tout un langage, dont il leur a fallu s’approprier la syntaxe pour s’y déplacer comme un poisson dans l’eau, et improviser en cours d’exécution -ce qui n’est pas donné à tous. Il faut être habité par un monde pour s’exprimer en poète. Qu’est-ce que la poésie, qu’est-ce que le drame originel, sinon ce jeu avec le langage ? Nul ne choisit le langage dans lequel son imaginaire s’est construit, mais chacun est libre de jouer avec. Tout langage se déploie à travers une dynamique d’encodage et de décodage où réside la possibilité de l’émotion poétique et dramatique. Encore faut-il qu’il existe un langage ! En Europe occidentale, nous vivons bien une perte du langage (encore plus violente en France, pour des raisons qui ont à voir avec la construction de cet Etat-nation), cette colonisation de l’imaginaire par le capital. Il faut bien entendre ici cette notion de langage dans son acceptation la plus large, pas seulement le langage verbal, mais tous ces régimes d’expression enveloppés les uns dans les autres, musicaux, chorégraphiques, agonistiques, plastiques

Lire la suite