Manifeste Gynepunk (Extrait) [Traduit de l’espagnol par Marta Luceno Moreno]

kn4z88ww

Je ne veux pas être forcée de rentrer dans leurs temples hygiénistes, dans leurs prisons corporelles voilées, dans leurs usines d’homologation et standardisation corporelle, avec leurs limites et leurs paramètres du « malade ». Je veux une hérésie glandulaire, des sabbats gynepunks, des potions abortives DIY, des sages-femmes gangsters, des avortements de paillettes, du placenta renversé dans tous les coins, hacker les techniques d’analyse, des sessions d’infirmerie hi-tech, des blouses noires à carreaux…Devenir nos propres donneuses de sang et l’extraire pour le lancer, comme une rivière volcanique furieuse de notre haine, dans la porte de ce putain de parlement répugnant! Gynepunk est un geste extrême de précision, déterminé et certain, pour se défaire de la dépendance excessive des structures stagnantes de « la santé » étatique et hégémonique.

©Cette traduction est parue dans le numéro 229  du magazine liégeois C4 et qui a pour théme « Sorcières »
net: http://www.c4magazine.org/
net: https://gynepunk.hotglue.me/
Publicités