Définition : Libations

ivrogne
Le mot libation, quand il est singulier et désigne une offrande rituelle à une divinité, a quasiment disparu de la circulation, mais il n’y a pas lieu de s’en émouvoir, il ne servait plus à rien depuis l’Antiquité. En revanche, « les » libations, doivent être réhabilitées. Faire des libations, c’est , selon le dictionnaire : boire copieusement, bien s’amuser en buvant du vin, de l’alcool. L’élégante affirmation « nous avons fait des libations » disparaît jour après jour au profit de ces pauvres succédanés que sont : « On était tous bien déchiquetés », « On s’est gravement avoiné la gueule », « On a picolé comme des maboules », « On était torchés comme des bourrins et on s’est pissé de rire dessus ». Toutes ces périphrases alambiquées pour dire « nous avons fait des libations ».

©Livre : François Rollin – Les grand mots du professeur Rollin [Plon // 2006]
©Image : Carte postale trouvée sur le site : http://www.delcampe.net/
Publicités