Claude Vitrail – Pinceaux Elliptiques (Extraits) [1953]

Kazuo-Ohno-Tatsumi-Hijikata-and-Yoshito-Ohno-1960-william-klein

Duplicité

J’écoute au fond de moi
mon double qui scande des rythmes nerveux,
mon double dans ma chair
mon double emmuré derrière la grille de ma tête,
celui qui remue dans la colle de mon sang,
qui crache des cellules musculaires
et patauge dans la lymphe de mon cerveau…

Algue marine

L’œil bleu dans le platine
résume l’axiome des métaux
la pureté alchimique de l’esprit
encastré dans la matière,
la substance imputrescible
de l’idée spirituelle…

Épure

Les doigts parlent à l’orée du bois,
les pieds cheminent dans la vase,
à l’horizon une gorge enflammée s’éteint.
Corde à corde je compte les fougères,
les arbres suent…
je lis dans le ruisseau
la clarté des rocs
la transparence du granit…

la nuit est ma lumière…

Alcool

L’aile chante sous la lampe
le bec picore la page vide
un oeil rond me regarde.
La mer est profonde pourtant
et l’eau très fraîche;
pourquoi cette rasade d’alcool?

©Livre : Claude Vitrail – Pinceaux Elliptiques [Editions du C.E.L.F. // 1953]
©Photographie : William Klein [Kazuo Ohno – Tatsumi – Hijikata and Yoshito Ohno – 1960]